La CFDT inaugure la présence des syndicats sur les smartphones

C’était passé inaperçu, mais jusque-là aucun syndicat n’avait son application pour smartphone. La CFDT est la première à se lancer sur iphone et Androïd. Cette absence des grandes centrales syndicales est étrange alors que les partis politiques et les grandes ONG françaises franchissent peu à peu le pas.

L’application CFDT est gratuite et son concept pourrait se résumer en deux mots: simple et efficace. Un constat valable à la fois pour le graphisme, pour sa structure et pour les services proposés.

Bien qu’elle reprenne uniquement une partie du contenu du site de la CFDT, l’application va plus loin qu’une simple adaptation de l’affichage pour smartphone. L’utilisation est simple, intuitive même: aucun risque de se perdre ! Il y a trois catégories de contenu: les actualités, une revue de presse et des vidéos. Voilà tout est dit…

 

Un bonus caché mais un vrai bonus

…ou presque, parce qu’en fouillant un peu dans l’application, un détail a attiré mon attention:  un pictogramme symbolisant un rouage. Et derrière lui se trouve une fonctionnalité qui me semble être bien plus qu’un simple gadget : la possibilité de créer un compte directement à partir de l’application en indiquant simplement un pseudo et un mot de passe. Une fois connecté, on peut ensuite choisir les sujets pour lesquels on souhaite être alerté lors des nouvelles publications (emploi, jeunes, retraites…). Ce service est gratuit et ouvert à tous, pas seulement aux adhérents du syndicat. Le système d’alerte par push (enfin je suppose, je n’ai encore rien reçu) est un vrai plus parce que ce n’est pas tellement le genre d’application qu’on consulte tous les jours en se levant, plutôt celui qu’on va ranger sagement dans un dossier. Il n’y a alors que l’alerte pour sauver l’application de l’oubli.

 

Quelques idées

Je ne sais pas pas qu’elle est la rigidité de la structure de l’application, mais quelques évolutions ponctuelles pourraient être envisagées pour l’adapter à l’actualité. Je pense par exemple à la géolocalisation des manifestations avec les lieux et horaires de départs (sans aller jusqu’à la position des vendeurs de merguez !).

Dommage aussi qu’il n’y ait pas de possibilité de partager les articles sur les réseaux sociaux, ce qui devient pourtant un standard dans le monde merveilleux des applications.

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>