A Budapest les QR codes sont partout, du BigMac aux échafaudages

Après mon premier billet consacré au QR codes, j’ai eu envie d’aller voir ce qu’il en était chez nos voisins européens. J’ai donc pris mon smartphone et mon maillot de bain, direction Budapest !  Me voilà dans la peau d’un grand reporter, la classe. Je n’ai pas eu à attendre longtemps avant de tomber sur le premier spécimen de code-barre en 2D. Face à la sortie du métro, une façade en travaux arborait fièrement un QR code aux mensurations remarquables.

Seul problème: impossible de décoder le code ! J’ai tout essayé: de près, de loin, au milieu de la chaussée, en hauteur… Sans succès. Pourtant le code fonctionne puisqu’une fois la photo affichée sur l’écran de mon ordinateur j’ai réussi à le scanner.

Heureusement, j’ai été gâté par la suite ! Parce que les QR codes sont un peu partout dans la capitale hongroise: dans les pubs des journaux gratuits, sur les flyers distribués dans la rue… Il y en avait même un au fond de mon plateau chez McDo !

Même si je ne comprenais absolument rien à tout ce qui était écrit autour des QR codes (je n’ai pas fait Hongrois deuxième langue), une chose m’a sauté aux yeux: ils sont placés sur des supports beaucoup plus stratégiques qu’en France. Par exemple, je n’en ai pas vu disposés à 15 centimètres du sol comme c’est trop souvent le cas dans le métro parisien ! Je n’ai relevé qu’une exception dans ce monde idéal des QR codes: un code placé à plus de deux mètres de hauteur !

Je pense vraiment que les Hongrois ont compris les spécificités de l’outil que sont les QR codes et ont appris à l’utiliser à bon escient. Excepté quelques exceptions  ils sont placés sur des supports accessibles et permettant de les scannés facilement. Même si je ne comprend pas la langue, les QR codes hongrois m’ont également semblé être beaucoup mieux mis en valeur que chez nous. Tout ce travail paye: si en France je n’ai encore croisé personne en train de lire ces codes-barres nouvelle génération, j’ai aperçu trois Budapestois smartphone à la main au dessus d’un journal ou d’un flyer.

Les raisons de cette différence entre les Français et les Hongrois ne sont pas culturelles ou technologiques (d’autant que j’ai vu bien moins de smartphone en Hongrie que chez nous), c’est bien à la fois le support utilisé et le « packaging » du QR code qui font la différence.

2 commentaires sur "A Budapest les QR codes sont partout, du BigMac aux échafaudages"

Alexandre dit:

01 juin 2011

Bonjour,

je trouve cet article très intéressant. Je réalise moi-même une étude de marché sur le smartphone en Hongrie. J’ai aperçu effectivement de nombreux QR code dans Budapest. Néanmoins j’ai aussi remarqué que peu de hongrois disposaient de smartphone.

PS: Peut-être pourrais-tu m’aider dans ma démarche? Je recherche quelques chiffres sur le smartphone en Hongrie pour appuyer mon étude.

Florian dit:

02 juin 2011

Bonjour,

Je crains de ne pas pouvoir t’aider en terme de chiffres sur l’utilisation des smartphones en Hongrie. Mon petit article ne reposait que sur une perception très subjective suite à un petit séjour à Budapest.

Par contre il me semble que les smartphones sont quand même assez répandus à Budapest (qui n’est sans doute pas représentatif de la Hongrie). J’ai vu pas mal de monde, surtout des jeunes, en utiliser dans le tram, les cafés ou les fast-food. Certains étaient peut-être des touristes…

Voilà tout ce que je peux te dire ! Et merci pour ton commentaire !

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>