Les greenwashers ont leurs Césars : les prix pinocchio. Et vous pouvez même voter !

Le développe durable a le vent en poupe et fait vendre. Il n’en fallait pas plus pour que les entreprises usent de cet argument dans leurs publicités. Jusque-là rien d’immoral, sauf lorsque l’argument est infondé ! Ces derniers mois, l’éco-blanchiment, ou greenwashing tend à se répandre comme une nappe de pétrole sur les côtes bretonnes. C’est pour dénoncer ces pratiques que Les Amis de la Terre ont lancé les Prix Pinocchio du développement durable.

Nos amis écolos en sont déjà à leur quatrième édition, le verdict des prix 2011 est attendu pour le 17 novembre prochain. L’association s’est chargée de la sélection des nominés et c’est maintenant au public de choisir en votant sur Internet.

Trois prix sont décernés chaque année:

  • « Plus vert que vert » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles.
  • « Une pour tous, tout pour moi ! » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus agressive en terme d’appropriation et de surexploitation des ressources naturelles.
  • « Mains sales, poches pleines » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus aboutie en terme d’opacité et de lobbying.

Perso, j’ai quand même un petit penchant pour la campagne de pub de l’Observatoire du hors-média assurant la promotion du prospectus (à voir dans la catégorie « Plus vert que vert »). Non contente d’aller à contre-courant de la tendance actuelle, elle affirme même que « la production de papier, et par extension celle de prospectus, contribue à la protection des forêts et à la lutte contre les changements climatiques ». Comme qui dirait l’autre: vaut mieux entendre ça que d’être sourd !

-

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>