Vous reprendrez bien un peu de smileys dans votre communication ?

Pas de panique, le bon vieux smiley façon MSN n’est pas de retour. Mais un phénomène tend à prendre de l’importance : l’utilisation de smileys typographiques (ceux formés par des signes de ponctuation) dans les outils de communication. C’est d’ailleurs une agence de pub qui aurait inventé le smiley dans les années 60 aux States.

L’utilisation de smileys dans les mails, commentaires Facebook, SMS ou messageries instantanées n’a jamais été aussi forte. Contrairement à ce que l’on aurait pu prévoir ce n’est plus uniquement l’apanage des pré-ados. Aujourd’hui, des adultes de tous âges utilisent les smileys pour faire transparaitre une humeur ou une émotion dans leurs correspondances personnelles mais  aussi professionnelles ! Le smiley donne une vraie valeur ajoutée à un message en apportant une expression que du texte ne peut pas transmettre.

Par contre nos smileys old school, au design du début des années 2000, ont du plomb dans l’aile. Leur côté rétro, voire enfantin n’a plus la cote. Aujourd’hui les smileys se présentent bruts de décoffrage à base de caractères typographiques. D’ailleurs certains sites ou logiciels ne s’y sont pas trompés et ne transforment plus automatiquement ces caractères en smileys comme dans le passé. C’est le cas de Facebook.

Ces smileys envahissent maintenant nos écrans sur des supports de communication plus institutionnels : applications de smartphone, vidéos… Alors que les smileys jaunes faisaient has been, les smileys typographiques apportent une touche de modernité légèrement décalée.

Un smiley compatissant apparaît sur l’application Facebook sur iPhone lorsqu’il n’y a pas de connexion Internet.

La vidéo de l’agence adesias sur la Génération Y donne aussi dans le smiley.

Windows 8 devrait aussi se montrer compatissant avec nous à l’aide d’un petit smiley, d’après TechCrunch.

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>