Quand la RATP et le STIF choisissent l’humour pour communiquer aux usagers

A quelques semaines d’intervalle, la RATP et le STIF ont choisi le dessin et l’humour pour communiquer sur leurs nouveaux services. L’exercice peut se révéler piégeux mais le résultat est plutôt réussi !

C’est la RATP qui s’est lancée la première au mois de novembre pour accompagner le lancement des navettes automatiques sur la ligne 1 à Paris. L’humour lui permet d’annoncer aux usagers une période où les incidents techniques risquent d’être nombreux… La RATP présente le changement sous l’angle de l’automatisation. Et pour en parler, les pubs affichées sur les quais reprennent la célèbre campagne sur les antibiotiques, qui comme chacun le sait maintenant ne sont « pas automatiques ».

J’avais repéré à l’époque sept ou huit variations sur ce modèle là, à chaque fois accompagné d’un dessin humoristique. Il y avait par exemple : « Se lever de bonne humeur, c’est pas automatique », « Le soleil le week-end, c’est pas automatique », « La neige à noël, c’est pas automatique »… Je trouve le concept plutôt drôle. Et puis, le matin, un peu d’humour avant de prendre le métro n’a jamais fait de mal à personne. Cela m’avait même poussé à avancer le long du quai pour découvrir les panneaux suivants !

 

 

Pour annoncer l’arrivée de son nouveau service aux usagers, le site vianavigo.com, le STIF a aussi choisi l’humour et le dessin, mais a rajouté de la couleur. La campagne est omniprésente depuis quelques jours dans les couloirs du métro (ci-dessus), à la radio et dans les quotidiens gratuits (ci-dessous). Ici le choix a été fait de jouer sur ce que pourrait évoquer le nom du site:  une île perdue dans l’océan Indien (Vianav igo),  une nouvelle chanteuse folk à la mode (Viana Vigo),  la biographie d’un vieux marin (Via Navigo)…

Je trouve que ce concept fonctionne moins bien. Les affiches m’ont fait sourire, mais je suis (très) bon public. Les déclinaisons de Vianavigo sont parfois un peu tirées par les cheveux alors qu’on ne sais pas vraiment ce que ce site peut nous apporter de plus que tous les autres déjà existants. Dommage.

 

 

Bref, dans les couloirs et les quais du métro parisien l’humour amène un peu d’humain, de distraction, et on ne s’en porte pas plus mal. Le recours à ce procédé est une bonne option pour ces structures publiques lorsqu’elles sont dans un rôle de communication, voire même de simple information. Une affichette A4 scotchée sur les portes du métro pour annoncer la mise en circulation de rames automatiques n’aurait pas eu le même impact !

Sinon j’aime bien les dessins des deux campagnes. Pour le STIF le dessinateur est Nob, mais quelqu’un connaîtrait celui de la RATP ?

-

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>