Solidaire Ville : le vrai-faux jeu du CCFD pour collecter de micro-dons sur Facebook

Ces derniers jours on a surtout parlé de Facebook pour son entrée en bourse, pourtant la vraie actualité su réseau est l’arrivée de l’application Solidaire ville. Lancée par le CCFD-Terre Solidaire, elle a pour ambition la collecte de micro-dons sur Facebook.  Graphiquement inspirée du célèbre CityVille qu’elle parodie, l’appli ne fonctionne pourtant pas du tout comme un jeu. Ceux qui voudrait simplement s’amuser un peu peuvent passer leur chemin.

 

 

La gamification sans le jeu

Dans Solidaire ville tout est fait pour se croire dans un jeu, et se prendre au jeu : univers graphique tiré de CiyVille, vocabulaire des jeux en ligne… Mais dès les premiers clics on comprend que les possibilités d’interaction sont limitées voire absentes. La seule possibilité qui s’offre au visiteur est de visiter : impossible d’arroser les champs en Guinée, de faire classe au Pérou… Pour moi qui m’attendait à un jeu,  ce fut d’une vraie déception.

Ce qui est étrange c’est l’ambiguïté qu’ont laissé plané les auteurs autour de la dimension ludique de l’application. Sur la fan Page de l’appli on peut lire que ce « nest pas qu’un jeu », donc c’est que ça l’est quand même un peu. A l’inverse dans le long communiqué de presse présentant de l’application le CCFD annonce la couleur : « Solidaire Ville n’est pas un jeu. »

 

Un vrai outil de sensibilisation et d’information

Si on ne peut pas jouer ni interagir, l’application permet quand même de cliquer sur quelques éléments du décor : un tracteur, un tableau de classe, un char de manifestation… Il s’agit des cadeaux qu’il est possible d’offrir. Notre clic ouvre une fenêtre où on en apprend un peu plus sur le projet soutenu. De même, en bas de la page de chacun des trois projets, une présentation générale est proposée avec une série de chiffres illustrant l’action de l’association soutenue.

Du point de vue de la sensibilisation à la solidarité internationale et de l’information sur le mode d’action du CCFD, l’application est efficace, ergonomique et plutôt facile à prendre en main. Le recours à des projets concrets rend la compréhension de la démarche de développement solidaire accessible au plus grand nombre. C’est à mon sens l’une des grandes qualité de Solidaire ville !

 

 

Un outil de collecte qui doit faire ses preuves

Solidaire ville se veut avant tout une plateforme de collecte de micro-dons. Or les quelques ONG s’étant déjà lancées dans la collecte à travers Facebook se sont toutes plus ou moins cassées les dents avant de soit renoncer, soit laisser vivoter leur outil. Pour ses trois projets présentés le CCFD n’a pas placé la barre trop haute avec une jauge qui semble ne pas dépasser les 5000 €. L’objectif peut sembler raisonnable mais le défi est énorme !

Après cinq jours de vie, l’application a déjà permis de collecter un peu plus de 370 € grâce à des dons compris entre 1 € (pour un professeur au Pérou) et 20 € (pour un grenier en Guinée). Un démarrage que je trouve très encourageant malgré mon scepticisme initial. Dommage que la dimension ludique n’est pas été poussée un peu plus loin…

Il est étrange de constater que seul le paiement par carte bleue est proposé au moment de valider son achat de cadeaux/don. Pourquoi ne pas proposer par exemple Paypal qui est très répandu et facilite l’achat le don compulsif en allégeant la procédure de paiement ?

Application conçue par Euro RSCG C&O. Développement, intégration et community management : Atchik-services.

-

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>