Power of a coin : les anciennes et nouvelles technologies au service de la collecte de dons

Raconter une histoire grâce au parcours d’une pièce de monnaie, Coca-Cola l’avait fait à la télé, Misereor l’a fait IRL (in real life). Le sujet est beaucoup plus sérieux dans le deuxième cas puisqu’il s’agit d’expliquer l’utilisation d’un don de deux euros par l’association. Ça se passe dans la rue à l’aide d’un croisement entre un panneau publicitaire, un flipper et un distributeur de boisson. Je trouve l’idée géniale !

 

Image de prévisualisation YouTube

 

L’ONG allemande a disposé ce panneau qui mêle nouvelles technologies et animation à l’ancienne dans des lieux publics. A mon sens, l’enjeu principal de l’opération est d’abord de sensibiliser aux actions menées par l’organisation et à la force du don. Bien qu’importants, les dons collectés seront en effet assez peu significatifs par rapport au coût de l’opération et face aux montants collectés habituellement par l’ONG.

Dans cette optique de sensibilisation et d’information du grand public, l’intégration des réseaux sociaux est plutôt bien pensée : après avoir fait un don, la machine vous prend en photo et vous n’avez qu’à scanner un QR code pour pouvoir partager votre action sur Facebook. Pas sûr que beaucoup de donateurs prennent le temps de cette petite manipulation mais il aurait été dommage de se priver d’une fonctionnalité assez simple.

 

 

Il n’y a visiblement pas de billboard « The power of a coin » en France, j’aurais pourtant bien aimé tester pour de vrai !

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>