Tri sexy : Angers sort son kamasutri pour faire fantasmer les étudiants sur la bonne poubelle

Pour parler tri sélectif à ses étudiants l’agglomération d’Angers a choisi l’univers du sexe. Quel rapport ? A priori aucun. Mais bon, comme chacun sait : pour attirer l’attention des jeunes sur un sujet plutôt déprimant il suffit de deux ou trois allusions au sexe et le tour est joué.

L’agglo angevine ne s’est pas contentée de simples allusions. La campagne détourne le célèbre kamasutra en un « Top 12 des positions pour trieur averti », figures à l’appui. Elles sont présentées à travers un site évènementiel et des animations de rue devant les restos universitaires.

Le champ lexical du monde du sexe a été entièrement revu et corrigé façon tri sélectif : « Et si on triait un coup », « les plaisirs du tri sans complexe », « Classé X »… Bref, à Angers on va loin. Peut-être trop loin. Je serais curieux de connaître l’accueil réservé à cette campagne par les étudiants parce que le message est quand même pas loin de « vous êtes tous des obsédés en manque de tri sexe ». Pour ma part l’approche kamasutri m’a bien fait rire même si on se lasse vite : je n’ai pas eu le courage d’aller jusqu’à la douzième position.

Une autre approche du tri sélectif aurait été le jeu (ça fait longtemps qu’on n’avait pas parlé gamification !), qui me semblait tout indiqué. Il apporterait une touche ludique à une tâche quotidienne avec des animations bien marrantes IRL (un basket-canette, une « yellow bin race », un jeu de tir aux déchets…) et l’équivalent en ligne sur Facebook. Mais on se contentera de fantasmer sur la poubelle jaune de son voisin de palier.

Ecrire un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>